Fleur Oranowsky Conseillère en Nutrition - Praticienne en Hypnose Ericksonienne et Naturopathie

Adresse sur demande à La Colle sur Loup (06480)

06.40.39.64.32.

fleur.naturo@yahoo.fr

www.fleurnaturo.com

Nutrition, Hypnose Ericksonienne, Naturopathie et Astro-Psychologie à La Colle sur Loup, Nice, Cannes, Antibes, Saint Laurent du Var, Cagnes sur Mer, Villeneuve Loubet

  • Fleurnaturo

LES ORIGINES DE LA CELLULITE ET LES RÉPONSES ADAPTÉES


Nous connaissons mal ses origines et disposons de peu d’armes efficaces pour la combattre. Alors nous la mettons à l’abri des regards… et pourtant, la cellulite est une manifestation cutanée aussi courante que gênante sur le plan esthétique, qui touche une grande partie de la population féminine, toutes morphologies confondues. Sont en cause, une alimentation carencée, le manque d’activité physique, absolument le stress, mais aussi et surtout, une dominance d’œstrogènes dans l’organisme. Parlons-en ouvertement.

-> Le rôle des oestrogènes

Au sein de l’organisme, les œstrogènes sont des hormones féminisantes fabriquées essentiellement par les ovaires. Elles jouent un rôle majeur dans la reproduction et le cycle menstruel, dans le développement des seins, le désir sexuel, la construction osseuse et la qualité de la peau. Bien équilibrés, les œstrogènes constituent également une protection contre l’ostéoporose et les affections cardio-vasculaires.

-> Le déséquilibre en oestrogènes

La dominance en œstrogènes affecte un grand nombre de femmes. Ce déséquilibre hormonal entre l'œstrogène, l’hormone « stimulante » et la progestérone, l’hormone « apaisante », provoque de nombreux symptômes qui traduisent en réalité un métabolisme dysfonctionnel. Lorsqu’ils ne sont pas éliminés correctement, les œstrogènes s’accumulent et finissent par gêner le fonctionnement de tout l’organisme.

La dominance œstrogénique se traduit le plus souvent par une baisse de la libido, des difficultés à concevoir, de la fatigue chronique, des syndromes prémenstruels, une prise de poids, des maux de tête, des problèmes thyroïdiens, des fibromes…

D’ailleurs, les œstrogènes en excès se retrouvent stockés dans le tissu adipeux. On retrouve ces œstrogènes stockés dans les fesses, les cuisses ou encore les hanches et le ventre… les lieux de prédilection pour l’incrustation de la cellulite !

La cellulite est donc l’un des signaux d’un déséquilibre hormonal. Pour agir efficacement, certaines mesures sont à prendre.

-> Vers le rééquilibrage en 10 points

1. Le premier geste recommandé est d’adopter une alimentation anti-inflammatoire qui va participer au rééquilibrage naturel des hormones.

Cette alimentation devrait être pauvre de toutes les substances qui vont favoriser une inflammation. Aussi les sucres raffinés, les produits industriels, les graisses saturées sont-ils les premiers responsables.

Une alimentation suffisante en protéines et aliments riches en collagène, riche en vitamines naturelles et minéraux, bien équilibrée en acides gras, lesquels sont nécessaires à la synthèse du collagène et de l’élastine qui constituent le tissu cutané, est nécessaire. Si le collagène est endommagé ou non formé complètement, le tissu devient trop mince et peut se remplir de capitons. La graisse sous la peau finit par apparaître à travers : un nouveau facteur pour faire émerger la cellulite.

2. On aide le foie dans son travail de transformation hormonale, en évitant les aliments difficiles à digérer (comme les aliments industriels ultra-transformés, les farineux et les graisses trans) et en mettant les légumes crucifères à l’honneur, riches en indoles, en sulphoraphane et en diindolylméthane. En outre, il est de rigueur de toujours associé les fruits à quelques oléagineux afin de réduire la glycémie et empêcher le foie de produire encore plus de triglycérides, stockées ensuite sous forme de cellulite et de capitons.

3. On favorise les Oméga-3 les plus biodisponibles à travers les poissons gras, riches en EPA et DHA et on préfère des viandes issues de pâturages, nourries à l’herbe, dont la graisse est également équilibrée en Oméga-3.

4. On pense aux aliments riches en soufre : oignons, échalotes, poireaux et ail.

5. On privilégie les herbes aromatiques comme la coriandre et le persil et on surveille ses apports en magnésium, pour diminuer aussi le stress.

6. On consomme des carottes crues râpées, de l’huile de coco vierge et du sel marin non raffiné. Cette recette connue Outre-Atlantique n’a pas encore révélé tous ses secrets, mais elle est très appréciée pour accompagner la détoxication œstrogénique.

7. On fait le plein d’antioxydants avec des super-aliments, comme le thé vert, le curcuma, la spiruline riche en phycocyanine.

8. On prend soin de son microbiote intestinal avec des aliments lacto-fermentés, des boissons riches en probiotiques, car un bon transit contribue à conserver un bon équilibre hormonal. On prévoit des cures drainantes 2 à 3 fois par an pour assainir l’intestin. On évite les excitants comme le café et l’alcool, qui épuisent et déminéralisent.

10. On pratique une activité physique régulière pour favoriser la circulation sanguine et lymphatique. Un corps en mouvement est plus résistant au stress et régule bien mieux ses hormones.

En conclusion, la nutrition et la régularité sont une précieuse clé de tout équilibre durable. Je peux vous guides vers une approche fonctionnelle et je vous accompagnerai de façon individualisée pour vous aider à rééquilibrer votre organisme. C’est en étant mieux armé que l’on combat la cellulite durablement.

#alimentation #développementpersonnel

16 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now