top of page

Qu'est-ce que l'EMDR et à qui cela s'adresse-t-il?




-> Qu’est-ce que l’EMDR?

L’EMDR signifie :

  • En américain : Eye Movement Desensitization and Reprocessing

  • En français : Mouvement des yeux, Désensibilisation et Retraitement (de l’information)

L’EMDR a été découvert en 1987 aux Etats-Unis, par Francine Shapiro comme une nouvelle méthode de psychothérapie.

Francine Shapiro était Docteur en Psychologie Clinique à la Professional School of Psychological Studies de San Diego et notamment chercheuse senior au Mental Research Institute à Palo Alto (Californie).

L’EMDR utilise une technique qui permet à la personne de se focaliser sur elle-même en revivant son inconfort, son problème dans tout son corps (parfois avec beaucoup d’émotions) et en même temps, elle observe ce qui se passe en elle au cours de cette thérapie.

La méditation utilise les même principes.

Ce qui est totalement différent, lorsque la personne revit son problème, son inconfort, c’est que l’on utilise une stimulation bilatérale (de chaque côté du corps) remettant en route, dans le cerveau, le retraitement des informations dysfonctionnelles à l’origine des troubles. On dit que cette thérapie, nous aide à « digérer » les traumatismes.

Les stimulations bilatérales alternées peuvent être :

  • Oculaires,

  • Kinesthésiques (toucher, tapotement),

  • Auditives.



-> Les applications de l’EMDR

Les champs d’applications de l’EMDR s’étendent aux enfants, aux personnes âgées aussi bien en individuel, qu’en couple, voire en groupe.

Le champ d’application de l’EMDR est très large :

  • Choc émotionnel : accident de la route, rupture, accident domestique, …

  • Traumatismes : désastres naturels, terrorisme, guerre, abus sexuels, violences, catastrophes naturelles.

  • Deuils.

  • Psychopathologiques : troubles anxieux comme les phobies, troubles anxieux généralisé et troubles paniques, troubles obsessionnels compulsifs.

  • Troubles de l’humeur.

  • Trouble de la personnalité narcissique.

  • Trouble de la personnalité dissociative et autres pathologies complexes de la personnalité.

  • Addictions : Addiction au jeu, au sexe, au travail.

  • Troubles somatiques et somatoformes : la douleur, le membre fantôme, la dysmorphophobie, certains troubles sexuels.

  • Situations répétitives empêchant la personne de se construire et de s’épanouir.

  • Installer des ancrages positifs.

  • Se projeter dans un futur positif.

  • Renforcer une motivation en milieu perso, pro ou scolaire.

  • Développer une croyance positive.

  • Renforcement du moi en thérapie.

  • Installer un lieu sécure.

  • Renforcer la confiance en soi.

Liste évidement non exhaustive …

-> Précautions à prendre avant de procéder à un traitement en EMDR

  • Problèmes oculaires : Ne pas entreprendre de traitement par stimulation oculaire en cas de glaucome ou de tension oculaire, mais dans ces cas, le traitement par tapotements est plus adapté.

  • Les personnes psychotiques : notamment schizophrènes, même sous traitement.

  • Les femmes enceintes dont le travail psychique pourrait affecter celui du foetus in utero. Il est préférable de prendre ses précautions avant le désir de concevoir. D’autres thérapies sont plus adaptées dans ce cas jusqu’à l’accouchement, voire le sevrage de l’enfant.

  • Les personnes toxicomanes particulièrement isolées.

  • Les personnes suicidaires.


L’EMDR présente un large champ d’applications et permet de dépasser des situations douloureuses installées depuis parfois très longtemps et qui ont été mal assimilées, voire pas du tout digérées par le cerveau.

Dans ce cas, il est question de retraiter ces informations mal vécues pour libérer la personne de situations bloquantes, répétitives et malsaines afin qu’elle puisse avancer sereinement dans la vie.

14 vues0 commentaire

Comments


bottom of page