Fleur Oranowsky Praticienne en Hypnose Ericksonienne -  Hypno-Naturopathe

Adresse sur demande à La Colle sur Loup (06480)

06.40.39.64.32.

fleur.naturo@yahoo.fr

www.fleurnaturo.com

Hypnose Ericksonienne, Naturopathie et Astro-Psychologie à La Colle sur Loup, Nice, Cannes, Antibes, Saint Laurent du Var, Cagnes sur Mer, Villeneuve Loubet

My Pick:

J'ai testé pour vous... La Lithothérapie

February 27, 2016

1/1
Please reload

Search By Tag:
Please reload

Stay In The Know:

9 conseils pratiques de méditation

May 3, 2016

 C’est devenu une habitude pour moi. Et cela m’encourage à sans arrêt inciter mes clients à s’y mettre. La méditation, une expérience de bien-être pendant une quinzaine de minutes, tous les jours : c’est devenu addictif. J’en parle tous les jours lors de mes consultations car on ne compte plus les bienfaits de cette pratique pour l’âme, et donc pour le corps.

Je l’avoue ; La méditation est la chose la plus aimante et compatissante que j’aie jamais faite pour moi-même. Grâce à cette pratique, j’ai cessé de vivre dans un ailleurs et ai appris à savourer l’instant présent, à être plus authentique.

 

Pour l’avoir vécu, le plus difficile est de commencer. Alors pour les novices, je vous propose quelques conseils pratiques afin de faire de cette expérience un moment de bonheur réussi pour vous avant toute chose !

 

 

  • Essayez une méditation guidée

 

Vous pouvez les trouver dans les centres de pleine conscience, les centres communautaires autour de vous, les studios de yoga, les temples et les écoles.

Si vous souhaitez essayer cette pratique dans le confort de votre domicile, il existe pléthore de podcasts et vidéos en streaming, notamment sur You tube, qui proposent une voix pour vous guider dans votre session.

 

 

  • Définissez un minimum pour le temps assis

 

Commencez doucement et maintenez cette cadence pendant environ 3 mois. Vous pouvez toujours faire plus que le minimum, mais en gardant le niveau de base, nous pouvons fixer des objectifs que nous pouvons résolument tenir.

Après 3 ou 4 mois, vous pouvez augmenter petit à petit de 5 à 7, voire 10 ou 12 minutes.

 

  • Comptez et connectez-vous avec votre respiration

 

Je débute toujours ma pratique en comptant le nombre d’inspirations et d’expirations que je fais. Cela permet à mon cerveau de commencer à se concentrer, tout en lâchant le mental. Cela révèle à quel point notre esprit subconscient est actif.

Vous pouvez compter votre respiration comme vous le souhaitez. Il est simplement recommandé de ne pas aller au-delà de 10. Après avoir compté les respirations, vous pouvez recommencer, en continuant de compter jusqu’à 10, tout en restant concentrés.

 

 

  • Détachez-vous de la frustration

 

Ce n’est pas vraiment le meilleur des conseils car pas facile à appliquer, surtout au début. La méditation et autres exercices de pleine conscience font partie de votre pratique spirituelle. Il n’y a pas de perfection, seulement des progrès.

Pendant plusieurs mois, vous serez calme, content et conscient. Puis un jour, vous ne pourrez plus compter jusqu’à 3 sans penser à quoi que ce soit. Faire taire le mental n’est pas la plus simple des choses, soyez rassurés.

 

  • Déterminez un horaire et respectez-le

 

Le matin, à midi, ou le soir après le travail, essayez de trouver un horaire fixe pour que vous puissiez pratiquer. Cela vous permet non seulement de suivre vos progrès de façon plus approfondie, mais aussi vous fixer un horaire permet également de s’y tenir.

Si vous envisagez de méditer « chaque fois que vous avez le temps », alors vous risquez de ne plus pratiquer ou de ne pas le faire de façon régulière.

Prenez rendez-vous avec vous-même et notez ce moment méditatif sur votre agenda pour vous bloquer un créneau dans votre journée où il n’y a que vous qui compte.

 

  • Ne vous occupez- pas de « libérer votre esprit »

 

Résister activement et essayer de supprimer des visualisations et images indésirables ne fait que les rendre plus puissantes. Les pensées sont alimentées en grande partie pour l’attention.

Plus vous essayez de ne pas penser aux éléphants, et plus vous voyez des éléphants. Surtout quand vous débutez : vous semblez vous retrouver assis au milieu d’un tourbillon mental ou émotionnel.

Souriez à la tempête, souriez à vous-même, reconnaissez les douleurs ou les désirs. Souriez avec compassion et libérez toutes les visualisations et images (je libère quand j’expire).

Vous pourriez avoir à le faire 1 ou 2 fois par image persistante. Cela ne disparaitra pas forcément instantanément, mais vous remarquerez immédiatement un « poids » en moins et un élargissement de la perspective.

 

  • Engagez et simplifiez

 

Bien pratiquer la méditation requiert de l’expérience, des connaissances et de la discipline spirituelle.

Dans un 1er temps, essayez de simplifier vos objectifs et méditez simplement. Vous pouvez tenir un cahier pour y noter vos progrès ou autre chose.

Votre position assise n’est pas la chose la plus importante lorsque vous commencez à méditer. Vous pouvez vous asseoir sur une chaise, sur le sol, les jambes croisées, sur les genoux,… Vous n’êtes pas (encore) un yoghi !

Après quelques séances, vous commencerez à mieux comprendre et vous trouverez ce qui fonctionne pour vous. Si vous êtes assis sur une chaise, ne choisissez pas une chaise à bascule.

Assurez-vous que vos pieds soient à plat, reliés à la terre ferme.

 

  • Trouvez ou développez une communauté

 

Les bouddhistes considèrent qu’une communauté spirituelle, ou sangha, regroupent des personnes animées par les mêmes idées, qui cherchent des réponses comme vous.

Ensemble, vous vous soutenez, apprenez, célébrez et vous vous renforcez mutuellement.

Regardez dans vos centres communautaires locaux, les studios de yoga, les centres de pleine conscience ou d’autres clubs de même nature.

Allez de l’avant avec un esprit ouvert et honnête.

 

  • Souriez !

 

La méditation demande beaucoup de concentration et de discipline. Bien que ce soit un travail sur soi d’amour, nous pouvons crisper notre visage et exprimer silencieusement la négativité, sans le vouloir. Pensez alors à sourire physiquement ! Souriez pour réinitialiser votre visage, de temps en temps, afin de ne pas crisper vos traits.

 

 

            Alors, qu’attendez-vous pour vous y mettre ? Pour une fois, et si vous choisissiez votre bien-être plutôt que de subir vos peurs, vos croyances et votre négativité ?

Vous avez en la méditation un outil fabuleux, et accessible à tous pour vous permettre de faire cette bascule vers un confort spirituel qui aura forcément des répercussions sur vos sensations physiques.

Je vous souhaite une belle et douce pratique méditative pour accéder à votre authenticité enfouie !

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now