Fleur Oranowsky Praticienne en Hypnose Ericksonienne -  Hypno-Naturopathe

Adresse sur demande à La Colle sur Loup (06480)

06.40.39.64.32.

fleur.naturo@yahoo.fr

www.fleurnaturo.com

Hypnose Ericksonienne, Naturopathie et Astro-Psychologie à La Colle sur Loup, Nice, Cannes, Antibes, Saint Laurent du Var, Cagnes sur Mer, Villeneuve Loubet

My Pick:

J'ai testé pour vous... La Lithothérapie

February 27, 2016

1/1
Please reload

Search By Tag:
Please reload

Stay In The Know:

ARRÊTER DE FUMER PAR L'HYPNOSE: EXPLICATIONS ET DÉMYSTIFICATION

May 3, 2018

 

 

 

L’hypnose est une technique efficace dans la prise en charge  de l’arrêt du tabac. Le patient, longtemps immobilisé par cette dépendance, prend enfin sa décision. Il perçoit la cigarette comme inutile, étrangère ou comme un bourreau dont il est la victime, ou encore mieux, comme une « pompe à fric » inutile. 

Or, la motivation du tabagique doit être personnelle. Si le sujet est poussé à l’arrêt du tabac par son entourage familial ou professionnel, alors, l’échec est probable.

 

 

1- La réalité de l’addiction à la cigarette

 

Je ne peux pas vous expliquer ce que font mes collègues hypno thérapeutes. En revanche, je vous décris ce que je fais, en collaboration étroite avec mes patients.

Le recul est suffisant pour affirmer la réalité de l’arrêt du tabac par hypnose. Les patients fortement dépendants sont désintoxiqués dans les mêmes proportions que les sujets moyennement dépendants.

Avant toute chose, il est nécessaire de comprendre que l’addiction à la cigarette cache une addiction bien plus pernicieuse que ce que l’on pense. Au risque d’en heurter certains, et j’en suis désolée par avance : Saviez-vous que derrière l’addiction à la cigarette se cache une addiction au sucre ?

Aussi, contrairement à ce que 90% des gens (fumeurs et non-fumeurs compris), l’ennemi public numéro 1 est le sucre, et non la nicotine, comme les campagnes anti-tabac tendent à vous le suggérer. Rappelez-vous : derrière ces campagnes anti-tabac avec sevrage par patch ou autres substances contenant de la nicotine(bonbons à sucer, comprimés, chewing-gums, etc), se cachent les industriels, laboratoires pharmaceutiques, instances gouvernantes, qui ont tout intérêt à ce que vous restiez fumeurs, et continuiez d’acheter vos paquets à 8€ (bientôt 10, n'est-ce pas?), qui contiennent une part de taxe revenant à l’Etat.

Aussi, un arsenal de publicités, soi-disant visant à la bonne santé des citoyens, est déployé, par le biais de campagnes marketing, toutes aussi fausses les unes que les autres.

Alors, si vous voulez arrêter de fumer, il faut se battre contre le véritable ennemi : le sucre ; et déployer des outils efficaces pour éradiquer cet ennemi caché.

 

 

2- Comment ça marche 

 

Avant toute chose, il est utile de rappeler quelques principes.

Il existe de multiples façons de vivre un état de « transe hypnotique ». Tout commence à partir du moment où la personne est prête à se mettre en situation d’expérimenter une capacité à se relâcher et à profiter pleinement de cet état de lâcher prise et de bien-être, qui apparaît, somme toute, parfaitement naturel, même pour ceux qui se croient encore incapables de lâcher prise… 

 L’enjeu est avant tout de faire tomber les freins et appréhensions quant à l’état d’hypnose, qui pourraient encore persister chez certains, à cause, sans doute, de fausses croyances ou de « mauvaises raisons », trop souvent véhiculées par des shows vus à la TV, où l’hypnotiseur s’amuse avec ses proies à leur faire faire tout et n’importe quoi…

C’est en cela que le thérapeute fait la différence et permet au patient d’accéder à cet état naturel, voie royale d’accès à notre inconscient.

C’est pourquoi il est nécessaire de faire la différence entre l’hypnose spectacle, utilisée à des fins de divertissement, et l’hypnose ericksonienne, dite thérapeutique, utilisée comme un outil de mieux-être pour soigner un trouble souvent d’origine émotionnelle, voire psychique.

Tout l’enjeu pour le thérapeute, est donc de faire tomber les freins et appréhensions quant à l’état d’hypnose, qui pourraient encore persister chez certains, à cause, sans doute, de fausses croyances ou de « mauvaises raisons », trop souvent véhiculées par des shows vus à la TV, où l’hypnotiseur s’amuse avec ses proies à leur faire faire tout et n’importe quoi…

En revanche, le patient n’a rien d’autre à faire que de se laisser guider par l’hypno-thérapeute et d’écouter, sans écouter, sentir, sans ressentir, voir, sans voir, la séance qu’il est venu suivre.

Une petite précision à ce stade : pour ma part, je pratique l’arrêt du tabac par l’hypnose en une séance unique, si le patient est prêt à jouer le jeu, c’est-à-dire, suivre les principaux conseils post-séance : 

  • Écouter la séance enregistrée au préalable en cabinet, 

  • Cesser définitivement de fumer (ne surtout pas chercher à négocier en continuant à s’en griller une de temps en temps, ce qui, chez un vrai fumeur, perpétue et alimente le programme de « fumeur » en renforçant les connexions synaptiques cérébrales), 

  • Se complémenter éventuellement afin de calmer son système nerveux et rester apaisé devant les situations stressantes de la vie quotidienne (et nous avons tous notre lot).

Pour les moins motivés, ou ceux qui rencontrent un événement imprévu qui les pousse à retourner vers leur vieille amie la cigarette, il est possible de faire une séance supplémentaire, afin de renforcer et rester rivé sur l’objectif.

 

 

 

3- Taux de réussite dans l’arrêt du tabac par hypnose 

 

Selon les dernières études trouvées sur internet, (source : http://www.hypnose-medicale.com/arret-du-tabac-arreter-de-fumer-definitivement/), voici les divers taux de réussite :

·      72% un mois après la séance.

·      Puis 63% à deux mois.

·      Puis 45% à trois mois.

·      Puis 35 à 40% à six mois.

Bien évidemment, ces chiffres ne sont que des chiffres et vous êtes le 1er acteur de votre vie, que vous créez de toutes pièces.

Aussi, le recul est suffisant pour affirmer la réalité de l’arrêt du tabac par hypnose. Les patients fortement dépendants à la nicotine sont désintoxiqués dans les mêmes proportions que les sujets moyennement dépendants.

 

 

4- Les conséquences du sevrage tabagique 

 

Le sevrage peut provoquer des effets secondaires qui relèvent d’un traitement médical. 

Parmi les effets secondaires les plus notables, on remarque une prise de poids négligée, une anxiété mal évaluée, des éléments dépressifs insuffisamment corrigés, Tout ceci fait craindre une rechute précoce. 

Or, bonne nouvelle : il est possible de traiter rapidement les effets secondaires éventuels d’un arrêt du tabac par hypnose pour garantir la durabilité du sevrage, et mettre ainsi toutes les chances de son côté.

 

Alors, qu’attendez-vous pour sauter le pas et créer une toute nouvelle vie, où vous pouvez sentir pour mieux sentir, avoir des dents, des mains, un teint éclatants, ressentir la liberté et l’autonomie à chaque instant ? Quelle est votre motivation première dans votre démarche ? Je vous attends en commentaire, message personnel, ou par téléphone au 06.40.39.64.32, si vous avez encore besoin de renseignements que je vous donne avec plaisir. :) 

 

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now