Fleur Oranowsky Praticienne en Hypnose Ericksonienne -  Hypno-Naturopathe

Adresse sur demande à La Colle sur Loup (06480)

06.40.39.64.32.

fleur.naturo@yahoo.fr

www.fleurnaturo.com

Hypnose Ericksonienne, Naturopathie et Astro-Psychologie à La Colle sur Loup, Nice, Cannes, Antibes, Saint Laurent du Var, Cagnes sur Mer, Villeneuve Loubet

My Pick:

J'ai testé pour vous... La Lithothérapie

February 27, 2016

1/1
Please reload

Search By Tag:
Please reload

Stay In The Know:

Sport et Hypnose

May 18, 2018

 

La pratique de l’hypnose et de l’autohypnose, d’abord avec un thérapeute, puis en autohypnose, va permettre au sportif d’augmenter ses potentiels dans de nombreux domaines.

 

L’état hypnotique chez le sportif

Dans la phase d’entraînement et de préparation, la pratique de l’hypnose et autohypnose peut s’intégrer comme un entraînement complémentaire optimisant lui-même l’entraînement physique aboutissant à une plus-value sérieuse sur l’avenir .

 

Le sport est un domaine de prédilection. En effet, on peut dire que la pratique d’un sport est elle-même hypnogène et que les sportifs se mettent en état d’hypnose de façon encore plus naturelle du fait de leur activité sportive.

 

Ce sont des gens en général dotés d’une grande motivation, d’objectifs bien définis qui agissent sur eux comme des stimulateurs puissants orientant encore plus leur inconscient dans un processus de réussite et de croissance.

 

Chez le sportif, tous les ingrédients sont réunis pour le passage en état modifié de conscience :

  • Concentration et fixation de l’attention

  • Mouvements réguliers et/ou monotones

  • Désinvestissement du monde extérieur et fixation sur les sensations physiques 

 

De nombreux joggers ou cyclistes vous diront combien ils résolvent leurs problèmes de vie quotidienne et quelquefois plus en pratiquant leur activité préférée et combien ils en ont besoin.

 

Une scientifique bulgare, EVA BANYAI, a montré en 1991 que l’on pouvait induire l’hypnose chez des sujets en mouvement : c’est « l’hypnose active alerte. »

 

Quand on est en train de faire du sport, le monde extérieur n’a pas toujours la même intensité et on peut vivre alors des phénomènes de distorsion temporelle (le temps passe vite ou plus lentement), ou spatiale (on se croit ailleurs), ou sensitive ( on a chaud ou on ne sent rien ou on a froid ), qui sont aussi des indicateurs de l’état hypnotique.

 

Cela indique de nouveau que l’hypnose n’est pas un sommeil mais un état d’hyper vigilance dans un domaine précis, associé à de la concentration.

 

On n’est pas du tout d’ailleurs obligé de se détendre pour entrer en hypnose : cette détente s’installant de façon naturelle en fin de séance, bien souvent.

 

Nous savons aussi que les différents dosages biologiques effectués au cours d’une séance d’hypnose montrent des résultats en faveur d’une sécrétion de médiateurs de l’apaisement et une réduction des hormones du stress.

 

Le sportif va pouvoir, grâce à la pratique de l’hypnose:

 

  • Optimiser la prise de conscience de son corps

  • Mieux gérer ses efforts physiques 

  • Gérer de façon privilégiée l’impact de ses émotions sur sa performance 

  • Récupérer plus vite et mieux

  • Se repositionner vers ses nouveaux objectifs en ressassant moins en cas d'échecs

         

Le sportif, spécialement le sportif régulier de bon niveau, n’en reste pas moins un être humain, en proie à des doutes et des souffrances physiques et morales.    

 

Dans les moments de doutes, de méforme, il utilisera des techniques d’hypnose adaptées qui l’aideront à retrouver un moral positif en un temps record.

Il pourra apprendre à changer son état émotionnel ou état interne, et à le réorienter de façon optimale vers son objectif et cela, de façon plus rapide et par la suite presque instantanée, notamment par des techniques d’ancrage.

 

Les moments de doute et de découragement seront mieux jugulés et réorientés.

 

 Pendant les phases d’entraînements    

 

La récupération physique sera optimisée par un travail hypnotique sur le corps et le mental. On rappelle ici que l’hypnose agit aussi bien sur le corps que le mental, et que le corps sert de lien entre inconscient et conscient.

 

Le maintien de la confiance en soi, maintenue par la pratique d’autohypnose quotidienne va encore augmenter les potentiels de réussite et de récupération rapide .

 

L'hypnose apporte des sensations de bien-être important en synergie des soins physiques.

 

Le bon souvenir d’un massage, revivifié en hypnose, peut être revécu "comme si on y était" et apporter beaucoup de bienfaits.  

 

Les techniques de régression en âge et de progression en âge seront bénéfiques dans tous les domaines pour faire émerger les ressources du sujet et les placer à sa disposition. 

On sait que l’inconscient ne fait pas de différence entre réel et imaginaire et donc, si vous programmez votre vie en couleurs, alors elle sera en couleur, si vous la pensez grise, alors elle sera grise.

 

L'hypnose pendant la phase de compétition

 

Celle-ci est totalement préparée par tous les exercices d’hypnose précédents et sera un aboutissement logique de tout ce travail préliminaire.

Il faut quelquefois déterminer des objectifs intermédiaires plus réalistes dès le départ qui seront alors une succession de paliers plus accessibles et réalistes, ce qui contribuera également à la stabilisation de la confiance en soi. 

Cette détermination d’objectifs réalistes est complètement intégrée dans le travail avec l'hypnose, travail toujours tendu vers un but.

 

La phase de compétition correspond à un soutien actif de la part du thérapeute surtout chez les sportifs de haut niveau.

 

Si le stress est très important, la présence du thérapeute et la pratique d’une ou deux séances d’hypnose peut être nécessaire entre deux compétitions rapprochées pour permettre au sportif de récupérer un niveau de compétitivité élevé sorte de stress positif, associé à un bon niveau de détente.

Cet état de juste milieu peut être atteint facilement par l’hypnose.

 

La récupération physique en temps de compétition représente aussi un enjeu de l’hypnose dont on sait qu’elle agit tout aussi bien sur le corps.

Le temps de récupération entre deux épreuves peut être raccourci et le sommeil plus réparateur.

Les scientifiques ont  même prouvé qu’une séance d’hypnose correspond à un cycle de sommeil !

 

Si le sportif est blessé, la pratique de l’hypnose pourra l’aider à poursuivre sa compétition de façon plus optimale. Cela, bien évidemment, si la blessure n’est pas trop grave. Aussi, à stimuler les processus de réparation et de cicatrisation musculaire.

 

Nous savons tous combien l’hypnose est efficace sur la douleur et on l’utilise maintenant dans de nombreux hôpitaux, ou en cas d’urgence chez les pompiers et le SAMU.

 

La pratique de l’hypnose augmente la sécrétion d’endorphines. Des chercheurs ont montré récemment les images radiologiques au scanner (pet scan) très spécifiques qu’il existe dans le cerveau au cours de séances d’hypnose pratiquées pour des traitements de douleurs.

 

Après la compétition

 

L’hypnose va permettre au sportif de se remettre en selle rapidement s’il le désire et de tirer des conclusions positives car l’hypnose est essentiellement tournée vers maintenant et demain.

Le sentiment de culpabilité ou de dépression liée à un échec sera recadré et transformé en expérience bénéfique et l’énergie reconvertie positivement.

 

Cas particulier du sport d'équipe ou pratiquer l'hypnose en groupe.

Dans le cas d’un sport en équipe, il est évident que chaque membre de l’équipe peut bénéficier à titre individuel de séances d’hypnose s’il en éprouve le besoin.

L’accent sera mis sur son rôle au sein de l’équipe et on travaillera beaucoup le versant relationnel et coopératif.

En équipe, il faudra s’adapter aux autres et les comprendre afin que le climat de l’équipe soit optimal permettant des résultats optimaux.

Le travail hypnotique sur soi-même, visant à augmenter la connaissance de soi et visant à devenir plus conscient de sa part de responsabilité dans toute chose permettra une ouverture dans les dialogues entre joueurs d’une même équipe et l’établissement d’un climat positif de compréhension et d’accord.

Le rôle de chacun pourra être défini dans un meilleur contexte et peut-être mieux accepté, chacun ayant une meilleure idée de ses potentiels dans tel ou tel domaine.

 

La meilleure connaissance de soi est un facteur d’augmentation de l’estime de soi et celle-ci contribue à une plus grande confiance en soi.

La pratique de l’hypnose développant l’empathie, améliorera les contacts et permettra aux joueurs de s’apprécier aussi en dehors du cadre sportif, voire à tisser des liens amicaux qui augmenteront le respect mutuel et l’envie de faire plaisir.

Les séances d’hypnose pourront se faire en groupe en alternance avec des séances individuelles plus adaptées aux problèmes individuels.

Ces séances de groupe viseront à mettre en place et travailler un objectif commun par des techniques particulières, notamment du travail à plusieurs, s'assimilant à un team building via l'hypnose, comme nous le pratiquons en entreprise.

On apprendra à se connaître, à se ressentir et à mobiliser les ressources inconscientes de l’autre tout en le respectant et en apprenant à le comprendre autrement.

Ces séances de groupe permettront aussi de vivre une expérience unique, en commun, comme celle qu’ils s’apprêtent à vivre .

 

 

Conclusion

 

L’hypnose représente une technique d'excellence dans le sport et il est étonnant qu’elle soit encore si méconnue.

Sa mauvaise image au sein du public est d’autant plus incompréhensible que l’hypnose est la base de toutes les techniques nouvelles utilisées dans le sport et au sein de l’entreprise qui saupoudrent de ci de là, des techniques du grand Milton Erickson, réinventeur de l’hypnose moderne.

Il serait temps de redonner à l’hypnose ses lettres de noblesse et d’informer le public sur sa véritable dimension.

Bertrand Picard, psychiatre suisse et pratiquant l’hypnose nous a donné une belle preuve de la puissance mentale et physique de l’hypnose en réussissant le tour du monde en ballon.

Comme on le dit en hypnose « le possible se situe juste un petit peu après l’impossible. »

Alors, pour passer des caps dans votre pratique sportive, que ce soit individuellement ou pour votre équipe, passez le cap de l’hypnose ericksonienne que je propose en accompagnement sur une saison sportive, ou pour des objectifs plus longs.

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now