Fleur Oranowsky Praticienne en Hypnose Ericksonienne -  Hypno-Naturopathe

Adresse sur demande à La Colle sur Loup (06480)

06.40.39.64.32.

fleur.naturo@yahoo.fr

www.fleurnaturo.com

Hypnose Ericksonienne, Naturopathie et Astro-Psychologie à La Colle sur Loup, Nice, Cannes, Antibes, Saint Laurent du Var, Cagnes sur Mer, Villeneuve Loubet

My Pick:

J'ai testé pour vous... La Lithothérapie

February 27, 2016

1/1
Please reload

Search By Tag:
Please reload

Stay In The Know:

L’hypnose pour arrêter de fumer

May 27, 2018

 

 

 

Arrêter de fumer avec l’hypnose représente souvent le dernier recours pour des personnes qui doivent impérativement arrêter pour des raisons de santé. Ils arrivent dans mon cabinet en y croyant à peine et ont l’impression que leur dépendance et si forte que rien ne pourra la briser.

 

  • La dépendance

Beaucoup de fumeurs se croient dépendants au tabac à la manière dont les toxicomanes sont dépendants de la drogue. Ils comparent leur comportement au comportement des personnes qui prennent des substances créant une dépendance chimique, physiologique.

Pour éviter les effets de manque qui peuvent être très sérieux, un vrai toxicomane doit prendre la substance dont il est dépendant, mais en plus, il doit prendre la quantité à laquelle il est habitué.

Certains de ces effets peuvent être des vraies menaces pour la santé et la vie de la personne : nausées, palpitations cardiaques, hallucinations, vomissements, tremblements, coma ou même la mort.

A contrario, si pour diverses raisons, un fumeur ne peut pas fumer (hospitalisation, long déplacement en avion, rhume, angine ou mal de gorge), il peut devenir un peu grincheux, mais ne subit pas la majorité des effets secondaires mentionnés plus haut.

Par conséquent, un fumeur qui fume d’habitude 1 paquet par jour environ, et qui pour une raison quelconque n’en fume plus que la moitié, ne ressent pas le besoin de rattraper la dose de tabac non consommée, alors qu’un toxicomane doit prendre la quantité « correcte » de drogue.

Cela donne une autre perspective à la dépendance.

 

 

  • Pouvez-vous vraiment arrêter de fumer ?

 

Il existe une grande différence entre un fumeur qui a arrêté de fumer et un non-fumeur. Le fumeur résiste courageusement à l’envie de fumer, mais pour un non-fumeur, il n’y a rien de plus déplaisant que le tabac.

Vous avez peut-être, vous aussi, entendu parler des personnes qui ont arrêté le tabac 10 ans auparavant et qui disent encore « chaque fois que je prends une bière ou un café j’ai envie d’une cigarette ».

Si vous voulez arrêter la cigarette, entendre cela peut-être très décourageant.

Mais cela signifie simplement que ces personnes ont arrêté de fumer seulement au niveau conscient.

Elles ont délibérément et consciemment décidé d’arrêter. Elles ont arrêté, mais leur abstinence est soutenue uniquement par leur volonté.

Inconsciemment, fumer reste une perspective attirante et c’est à partir de cet aspect que le tabagisme doit être abordé.

Alors, quand vous voulez arrêter de fumer, faites-le correctement !

Il existe des dizaines de manières d’arrêter de fumer : des patchs, gomme à mâcher, des comprimés, des inhalateurs, et plus récemment le Champix.

En outre, beaucoup de gens sont disposés à vous dire comment arrêter de fumer : vous trouverez des conseils partout.

Mais rares sont ceux qui prennent en compte cet élément essentiel : l’esprit inconscient.

Si vous allez faire l’effort pour vous libérer des terribles effets du tabagisme, pourquoi ne pas le faire correctement ?

Utilisez un moyen de sevrage tabagique qui vous libère pour toujours du désir de tabac.

 

  • La bonne méthode pour arrêter de fumer

 

La méthode d’arrêt du tabac par l’hypnose permet de détourner doucement votre esprit de l’envie irrésistible de fumer jusqu’à la totale libération de la dépendance à la cigarette.

Vous ne serez plus dominé par le besoin de fumer. Vous n’allez plus planifier votre journée de façon à pouvoir fumer, vous n’allez plus courir acheter des cigarettes en sortant du travail ou pendant vos soirées, vous n’allez plus vous inquiéter d’avoir assez de cigarettes.

Les méthodes pour arrêter le tabac qui traitent le tabagisme comme une dépendance physique à la nicotine (patches, gomme à mâcher, etc.) ont un très faible taux de réussite (environ 23%). Simplement parce que derrière l’addiction à la cigarette se cache autre chose qu’une addiction à la nicotine.

Les fabricants du Ziban affirment qu’il est efficace uniquement si la prise est conjointe à une « intervention psychologique”.

Le Champix montre un taux de réussite de 22 % et les effets secondaires sont assez importants : nausées, maux de tête, vomissements, flatulences, insomnies, rêves anormaux et changements dans la perception du goût.

Seul, pour mettre fin à la dépendance, le fumeur doit avoir un équilibre psychologique stable et il doit mobiliser toute la force de sa volonté.

Un changement de conditions de vie ou un stress important peut réduire à néant les efforts déployés pendant des mois, voire des années.

Les méthodes de sevrage tabagique par l’hypnose en 1 séance, conjointe à la complémentation naturelle pour équilibrer les troubles émotionnels, est celle qui donne les meilleurs résultats (87%).

 

 

  • Je vais cesser de fumer immédiatement ?

 

Beaucoup de fumeurs sont surpris lorsqu’on leur dit qu’ils arrêtent définitivement de fumer après la séance d’hypnose.

« Vous arrêtez définitivement de fumer, et au fur et à mesure que vous progressez dans le temps et que votre esprit inconscient s’imprègne des nouveaux conditionnements, vous ressentez que même les envies disparaissent et deviennent de moins en moins présentes. 

Avez-vous besoin de mobiliser une volonté extraordinaire pour briser cette habitude ? Oui, assurément ! Sans envie consciente, l’inconscient ne peut être mobilisé et travailler dans le sens que l’on souhaite !

 

En conclusion, un seul petit conseil : pour des résultats effectifs et permanents, il est préférable de consulter et de travailler avec un hypno thérapeute certifié. Ces professionnels sont bien formés pour vous aider à surmonter votre dépendance tabagique.

ll serait vain de tenter de vous sevrer avec l’autohypnose si vous n’avez pas été bien formé à sa pratique.

En plus de la difficulté d’être à la fois guide et sujet, une mauvaise compréhension ou une compréhension incomplète de la méthode aboutira à l’absence des résultats souhaités et pourra créer frustration et découragement. Je vous écoute donc par téléphone ou par mail pour plus d'informations. 06.40.39.64.32.

 

Fleur.

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now